mardi 24 mai 2016

Sur le théâtre de Poe


J'aime beaucoup Edgar Allan Poe, son écriture presque gothique, sa noirceur, l'intelligence de ses constructions... que je connais surtout (et presque exclusivement!) par son éminent traducteur français, lui-même grand poète: Charles Beaudelaire (qui a écrit Les Fleurs du mal). 

En relisant les Histoires extraordinaires, plus précisément dans la nouvelle Ligeia, je suis tombé sur ce poème (lugubre à souhait!) qui se passe sur une scène, dans un théâtre... avec de multiples couches de lectures qui sortent, évidemment, du monde dramatique!

Aucun commentaire: