lundi 28 mars 2016

Semaine théâtrale - du 27 mars au 2 avril 2015


La semaine a commencé, hier, par la Journée Mondiale du Théâtre (et par la diffusion de cette vidéo, une initiative du Théâtre CRI)... mais ce n'est pas tout... car il y a d'autres activités pour les jours à venir (une grosse semaine, en somme!)... Comme ceci:

Mercredi, 30 mars 2016
La Saguenéenne (Chicoutimi), 18h

Dans le cadre de la Totale dédiée, cette année, à l'auteur Guy Lalancette, l'APES a invité le Théâtre 100 Masques a reprendre l'extrait (une 15aine de minutes) de Le bruit que fait la mort en tombant (du même auteur) présenté en octobre dernier au Salon du livre du SLSJ (avec Erika Brisson dans une mise en scène de Dario Larouche). Cette présentation ouvrira le dialogue entre Francine Belles-Isle et M. Lalancette à partir de cette oeuvre. Plus de détails ici.

Jeudi, 31 mars 2016
Salle Lionel-Villeneuve (Roberval), 20h
PREMIÈRE SEMAINE

Le Théâtre Mic Mac célèbre cette année ses 50 ans! Pour l'occasion, il a misé, comme production majeure, sur un autre texte de Michel-Marc Bouchard, président d'honneur des festivités, axé sur les souvenirs et la transmission: Les Manuscrits du Déluge (mise en scène d'Émilie Gilbert-Gagnon). Des personnes âgées, réunies en groupe d'écriture, ont rédigé des textes qui constituent les chroniques de la petite histoire de leur village. Lorsque survient la grande inondation de la région de Saguenay, tous leurs manuscrits sont emportés par la crue. Le groupe s'emploie maintenant à rassembler les feuilles épars dans les rues qui sont à la fois leur mémoire et celle des lieux. Cette pièce établit, avec finesse, un parallèle entre la vie qui déserte peu à peu les petites villes et celle qui se retire des personnes vieillissantes. Mais aussi, elle propose un questionnement juste sur la mémoire et la création, sur ce qui a été et ce qui est à venir. Quels mots retenir de son existence? Pour qui réécrire tout cela? Détails ici

Vendredi, 1er avril 2016
Bibliothèque de Jonquière (Jonquière), 18h

(J'imagine que c'est une initiative de La Rubrique?) Un atelier inspiré de la pièce diffusée le 9 avril prochain au Théâtre La Rubrique, Gretel et Hansel. Participez à un cours atelier d’éveil au théâtre où vous pourrez explorer la forêt d’Hansel et Gretel, vous aventurer près de la maison en pain d’épices, vivre un conte de fées sans quitter les murs de la bibliothèque… Lecture du conte original, brève présentation de Gretel et Hansel (production du théâtre Le Carrousel) et exploration guidée, jeux dans l’espace. Cette activité d’une durée d’une heure s’adresse aux enfants de 6 à 9 ans et à leurs parents. Le port de vêtements confortables est recommandé. Information : 418 698-3200 poste 4147

Vendredi, 1er avril 2016
Salle Desjardins Maria-Chapdelaine (Dolbeau-Mistassini), 20h

Le comité des spectacles de la place présente Les Sorcières de Salem d'Arthur Miller. Une production de La Comédie Humaine et de la Banque Nationale. Une mise en scène de Martin Lavigne. Dans le village de Salem, Abigaïl, une servante renvoyée par sa maitresse pour avoir eu une relation adultérine avec son maître, cherche à se venger en se prêtant naïvement à des jeux de sorcellerie pour récupérer l'homme qu'elle aime. Des rumeurs font que la situation dégénère dans le village de Salem. Un procès a lieu dans lequel des innocents seront accusés de sorcellerie. Qu'arrivera-t-il de ces victimes accusées à tort? Détails ici.


Vendredi, 1er avril 2016
Salle Michel-Côté (Alma), 20h

et

Samedi, 2 avril 2016
Salle Pierrette-Gaudreault (Jonquière), 20h

Ville d'Alma Spectacles (première représentation) et le Théâtre La Rubrique (seconde représentation) reçoivent la production Molly Bloom (d'après le récit de James Joyce), mettant en vedette Anne-Marie Cadieux. Une production Sybillines et Espace Go.  16 juin 1904. Deux heures du matin. Leopold Bloom, un peu ivre, vient s’écrouler dans le lit conjugal, après une journée de dérive dans Dublin. Ce même jour, dans ce même lit, sa femme Molly l’a trompé. Ne retrouvant pas le sommeil, Molly s’abandonne au flot débordant de ses pensées où s’entremêlent confidences et désirs érotiques. Elle songe à sa journée (avec son amant Boylan), à son mari, à l’amour, à son corps, à sa beauté, à sa carrière de cantatrice, à son enfance à Gibraltar, à ses enfants, jusqu’au souvenir jouissif de son « oui » à la demande en mariage de Leopold, 16 ans auparavant. Détails ici.

Je crois que c'est tout... du moins en ce qui a trait aux présentations publiques...

Aucun commentaire: