vendredi 26 février 2016

Du risque


Qu'est-ce que le risque artistique , élément clé de bien des demandes de subventions... et élément de qui nous revient parfois aux oreilles et qui sonne comme un reproche lorsque ce risque est jugé absent?

Comment évaluer la prise de risque d'un autre artiste, d'un autre organisme?

Quel est le bon risque? Le risque du contemporain? Le risque de la nouvelles technologies? Le risque du répertoire classique? Le risque de la voix de l'auteur passé? Le risque de la nouvelle forme? Le risque du message, du discours? Le risque du jeu? Le risque de l'affirmation théâtrale?

À partir de quand y a-t-il vraiment risque

Et si le risque ne se calculait pas dans la sortie des ornières mais au contraire, dans l'approfondissement de celles-ci? À ce titre, le risque ne devrait-il pas se calculer à l'aulne de l'engagement artistique? De l'articulation cohérente d'une démarche?

Comment évaluer les démarches ancrées (et néanmoins réelles!) dans une certaine tradition? Hors de la nouveauté point de risque?

Toute entreprise artistique n'est-elle pas un risque en soi? Une lancée vers la rencontre de l'autre? Une mise à nu? Une opinion?



Aucun commentaire: