jeudi 27 août 2015

«Kurios» du Cirque du Soleil


Pendant mes vacances, à Chicago, je suis allé voir Kurios du Cirque du Soleil. C'était là la première production de cette - malheureusement! - «ancienne» institution québécoise que je voyais... Production sans commune mesure avec les moyens dont je dispose généralement pour un spectacle!

Kurios, c'est entrer dans l'univers d'un inventeur loufoque entouré de personnages étranges (qui n'est pas sans rappeler l'Edouard aux mains d'argent de Tim Burton et Le Ballet triadique d'Oskar Schlemmer). Une esthétique flamboyante et théâtralement surannée. Des costumes magnifiques. Une mise en scène et une exécution menée au quart de tour. C'est ça, le Cirque.


Kurios, c'est aussi (et surtout!) des numéros de haute voltige! Acrobates de toutes sortes, contorsionnistes, équilibristes, jongleurs et clowns! Tout y est. Au point où les mots manquent et ne subsistent que les clichés: c'est parfait (quoiqu'un peu long dans la seconde partie), époustouflant, étourdissant!

Mais ce qui est le plus fascinant dans ce type de spectacle, c'est l'exceptionnelle maîtrise physique de ces gens. C'est véritablement la mise en représentation de la rigueur et de la précision... un travail du corps qui ne laisse rien au hasard, 

Aucun commentaire: