samedi 21 juin 2014

Lendemain de forum...


Le quatrième Forum sur le théâtre au Saguenay-Lac-Saint-Jean s'est tenu hier, à la Salle Pierrette-Gaudreault, et a réuni, au plus fort de la journée, une petite trentaine de personnes. Ç'aurait pu être plus, oui (comme quoi la concertation demande toujours un effort)... mais c'est tout de même une masse appréciable.

En avant-midi, comme par les années précédentes, ce fut un temps d'arrêt pour évaluer les actions entreprises, faire une mise à jour des différents comités et projets. 

La plupart des moyens qui ont été déployés au cours des dernières années (le dépliant promotionnel conjoint, les auditions publiques, les cartes blanches), devant l'intérêt des participants, seront reconduits de nouveau, dans de nouvelles versions toujours améliorées. La seule véritable initiative (bien qu'elle soit apparue l'an dernier) sera l'organisation (la formule reste à déterminer) d'une rencontre de diffuseurs afin d'éventuellement faire circuler le théâtre d'ici. 

Par ailleurs, ces différents dossiers se verront peut-être proposés à Ville Saguenay (en autant qu'ils fassent preuve de nouveauté) qui entreprend bientôt (si ce n'est déjà fait) les négociations de sa prochaine Entente de développement culturel 2015-2017 avec le Ministère de la culture et des communications et peut-êtres en feront-ils partie (comme ce fut le cas il y a trois ans avec les propositions émanant du Forum d'alors). 

En après-midi, avant que M. Alain Fillion et M. Alexandre Martin, du CALQ, présentent la nouvelle réorganisation de l'organisme puis répondent à quelques questions, notamment sur les impacts (pratiquement nuls) de ces changements, nous nous sommes astreints à faire la programmation régionale pour l'année à venir... une année qui promet d'être bien chargée!

Enfin, Isabel Brochu a animé une discussion sur un positionnement régional par rapport à divers constats portant entres autres sur le bassin restreint de population, sur la formation, sur les successions au sein des organismes, sur la concertation, sur les médias et la méconnaissance du milieu. Que se dégage-t-il de cette partie? Si certains sujets font l'unanimité, d'autres s'avèrent toujours délicats à aborder et peut-être faudra-t-il repenser la formule pour casser les tournures que prennent souvent ces échanges. 

Et c'est reparti pour une autre année... Prochain rendez-vous le troisième vendredi de juin 2015!



Aucun commentaire: