mercredi 18 juin 2014

«La Paix chez soi et autres bêtises humaines»... [Carnet de mise en scène]

Un espace (rouge malgré les apparences très orangées) en construction... sans fignolage, sans habillage, sans éclairage, sans personnage.

Quelques commentaires d’ordre généraux aux comédiens… à méditer d’ici la première (et les prochains enchaînements)… pendant que se termineront les accessoires et les décors (dont une photo montre ici une étape du montage...

D’abord, je vous rappelle que ce spectacle porte le titre de LA PAIX CHEZ SOI parce que c’est la première à être présentée… suivi de ET AUTRES BÊTISES HUMAINES. C’est la partie la plus importante. Nous mettons en scène la bêtise sous toutes ses formes… la sottise! l’idiotie! la stupidité! la maladresse! l’ânerie! la balourdise! Du coup, vos personnages sont nécessairement de cet ordre… à la puissance 10! 

Essayez de (re)trouver la folie de chacune des scènes, de chacune des figures. Rien n’est quotidien et tout ne sert qu’à démontrer une bêtise de plus… Ce spectacle est comme une surenchère d’êtres imbéciles. Ne les jugez pas. Au contraire. Portez-les fièrement! Et n’hésitez pas à leur donner de la matière pour exister. 

Qui plus est, je vous l’ai déjà dit, l’intérêt ne réside qu’en vous, qu’en votre talent. Ce ne sont ni les accessoires, ni l’esthétique qui soutiendra votre jeu. 

C’est en ce sens que nous sommes proches d’un spectacle à sketchs tels qu’il y en avait au Théâtre des Variétés de Gilles Latullipe. Si ce n’était du ton soutenu, ces personnages pourraient être portés  par La Poune, Olivier Guimond, Juliette Huot, Juliette Pétrie, etc. (Re)trouver ce ton de cabaret… qui passe par la «séduction» directe du spectateur… la recherche à tout prix (sans tomber dans le cabotinage) de sa complicité.

Ce spectacle tient pour beaucoup à votre polyvalence et surtout, à votre capacité de vous donner (le don de soi qui se manifeste, d’une part, par le corps, par la voix et, d’autre part, par le plaisir – s’il y a du plaisir sur scène, il y en aura toujours qui se dirigera vers le public!) sur scène. Il tient aussi (et c’est peut-être le plus difficile à maîtriser, à votre conscience du temps scénique, du rythme.

Alors faites CONFIANCE! Ayez confiance dans ce spectacle. Ayez confiance dans la mise en scène. Ayez confiance dans les personnes autour de vous. Ayez confiance en vos partenaires. Ayez confiance en vous-même. Ayez confiance à la qualité de ce que nous présenterons. Ayez confiance, enfin, dans les spectateurs qui s’amuseront.

Aucun commentaire: