jeudi 22 mai 2014

Du théâtre comme d'un plancher...


Je l'ai déjà dit sur ce blogue et je le redis ce matin: l'un des bouquins (relativement récent puisqu'il date de 1991) les plus intéressants que je connaisse sur le théâtre est celui de Daniel Mesguish, L'éternel éphémère... Un bouquin que je placerais un peu dans la même lignée que le Comme un roman de Daniel Pennac. Un bouquin qui entre, avec style et simplicité (preque en aphorismes!), au coeur même de la pratique sans pour autant se faire hermétique ou didactique...

Voici une petite citation:

Si de deux lattes du plancher d'un théâtre, 
lorsqu'elles sont disjointes, 
on peut dire qu'elles jouent, 
qu'il y a du jeu entre elles, 
on dit aussi que c'est parce que le bois en a «travaillé»: 
ce jeu est aussi un travail...

C'est beau, non?

C'est aussi lui qui a dit - je le cite de mémoire - que le personnage était le nom donné à l'éloignement... Des heures de méditations garanties!

Aucun commentaire: