vendredi 3 janvier 2014

Sur nos scènes en 2013


Au cours de l'année 2013, plusieurs productions ont pris l'affiche sur les différentes scènes du Saguenay-Lac-Saint-Jean... En voici, d'ailleurs (nouvelle année oblige!) une liste... la plus exhaustive possible... bien qu'il se puisse que j'en oublie... en quel cas on me le fera savoir par le biais des commentaires.

Pour que la lecture soit plus facile, une petite légende est nécessaire: les productions professionnelles, les productions de recherches (notamment universitaires), les productions de loisir d'importance et autres événements à caractère théâtral.

La Liberté (La Rubrique)
Orphée aux enfers (SALR)
Avoir 15 ans (CRI et Poulpes)
Strict Minimum (À Bout Portant)
Adieu beauté, la comédie des horreurs (Mic Mac)
Production étudiante dont j'ignore le titre (UQAC)
Le mariage forcé suivi de La Jalousie du Barbouillé (100 Masques)
La Commission Cabaret (À tour d'rôle)
La Fabuleuse histoire d'un Royaume (Ville Saguenay)
Le Secret des Pères (Routes des Milles et une histoires)
Bienvenu à Cayo Banana (Jimmy Doucet)
Le Clown Noir au masque de fer (Faux Coffre)
Une parade avec Gille - troisième épisode (Faux Coffre)
Revif pour ma soeur Ginette (Chaire de recherche)
Daïdalos - théâtres d'un labyrinthe (Tortue Noire)
Hivers - passage du numéro 6 dans les mineures (CRI)
Rosépine (Amis de Chiffon)
Sous le gui - 175 bonnes raisons de fêter la Noël - spectacle non-gratuit (100 Masques)
Trou Noir (prod. ind. - Dario Larouche)

Par ailleurs, tout au cours de cette année, plusieurs de ces productions (et quelques autres!) ont également pris la route. Ainsi,  le Faux Coffre, le Théâtre À Bout Portant, La Tortue Noire, le Théâtre Mic Mac, le Théâtre des Amis de Chiffon ont fait rayonner la pratique théâtrale à l'extérieur de la région.

Bien entendu, cette liste ne comprend pas les productions présentées en diffusion par le Théâtre La Rubrique ou les autres diffuseurs multidisciplinaires...

Ce qu'on peut constater, d'un tel exercice recensant 19 productions (mais encore une fois, la liste n'est probablement pas exhaustive!), c'est, justement, la diminution du nombre de productions par rapport aux autres années (qui en comptait, bon an mal an, autour de 25)... d'abord due à la baisse d'inscription au volet théâtre du BIA (et au BIA dans son ensemble... c'est cyclique...) qui diminue, de facto, le nombre de productions éudiantes... puis due également à l'absence des Têtes Heureuses et de la disparition de ManiganSes.

Aucun commentaire: