vendredi 26 juillet 2013

De la dernière...


C'est ce soir la dernière représentation de notre doublé moliéresque, Le Mariage forcé suivi de La Jalousie du Barbouillé après douze tours de piste (avec leurs hauts et leurs bas).

Les dernières
ont souvent un caractère assez déchirant:
on voit la pièce défiler,
les mots qui s'envolent pour une ultime fois,
les répliques que l'on ne prononcera plus.

Ces mots sont de François Périer (un comédien français) son bouquin dans Profession: menteur.

Pour ma part, ce que je trouve déchirant, c'est que c'est là peut-être la seule fois où je vois vraiment un spectacle, où je m'y abandonne comme un simple spectateur... sans chercher de failles, de modifications, de nuances. C'est la seule fois où je le regarde l'esprit libéré du chapeau de metteur en scène (même si...).

Je nous souhaite une très belle soirée!

Après viendrons les bilans (d'emblée, ils seront positifs!).

Aucun commentaire: