mardi 21 mai 2013

Théâtre d'été 2013... [Carnet de mise en scène]



Molière - Je crois que je deviendrai fou avec tous ces gens-ci. Eh têtebleu ! Messieurs, me voulez-vous faire enrager aujourd’hui ?


Brécourt - Que voulez-vous qu’on fasse ? Nous ne savons pas nos rôles ; et c’est nous faire enrager vous-même, que de nous obliger à jouer de la sorte.

Molière - Ah ! les étranges animaux à conduire que des comédiens ![...] De grâce, mettons-nous ici et employons ce temps à répéter notre affaire et voir la manière dont il faut jouer les choses.

La Grange - Le moyen de jouer ce qu’on ne sait pas ?

Mademoiselle Du Parc - Pour moi, je vous déclare que je ne me souviens pas d’un mot de mon personnage.


Mademoiselle De BrieJe sais bien qu’il me faudra souffler le mien d’un bout à l’autre.

Mademoiselle BéjartEt moi, je me prépare fort à tenir mon rôle à la main.

Mademoiselle Molière - Et moi aussi.

Mademoiselle Hervé - Pour moi, je n’ai pas grand’chose à dire.

Mademoiselle Du CroisyNi moi non plus ; mais avec cela je ne répondrais pas de ne point manquer.

[...]

Molière - Vous voilà tous bien malades, d’avoir un méchant rôle à jouer, et que feriez-vous donc si vous étiez en ma place ?

Mademoiselle Béjart - Qui, vous ? Vous n’êtes pas à plaindre ; car, ayant fait la pièce, vous n’avez pas peur d’y manquer.
____________________________________________________

C'est là une partie de la première scène de L'Impromptu de Versailles de Molière où il se met lui-même en scène au milieu de ses comédiens... Une scène fort drôle qui peut parfois se répéter en salle de répétition... notamment lors du premier enchaînement... et hier soir, c'était le nôtre. 

Ces textes du XVIIième siècle sont plutôt complexes... d'abord pour la langue puis par le genre farcesque abordé qui fait nécessairement une large place aux jeux de scènes...

Aucun commentaire: