lundi 11 mars 2013

Un beau projet terminé...


Hier avait lieu la dernière rencontre de L'Heure du Théâtre, une initiative du Théâtre 100 Masques rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de Saguenay pour les projets spéciaux (Volet I – Projets artistiques issus des milieux culturels et communautaires). Ce tout nouveau type d’ateliers de théâtre était axé sur l’acquisition de connaissances générales en lieu et place de la pratique: revisiter, autour d’une tasse de thé (en lien avec la thématique) et de biscuits, l’histoire du théâtre par le biais de ses grands auteurs et de ses grands textes.

De septembre 2012 à mars 2013, dix rencontres ont été tenues (il était possible de s’inscrire pour l’ensemble des rencontres… comme il était également possible de s’inscrire à la pièce), animées par différents professionnels de la scène saguenéenne. De l'Antiquité au théâtre contemporain, en passant par la farce médiévale, le classicisme, le romantisme allemand et l'absurde, les allers-retours furent nombreux et enrichissants tant pour les participants (ce sont, en moyenne, une douzaine de personnes qui ont participé, semaine après semaine) que pour les animateurs qui avaient là une occasion de remettre leurs connaissances à jour... 

Lors de ces rencontres (d’une durée d’une heure et demie), une discussion était lancée sur le contexte historique et sur la façon dont l’auteur s’inscrivait dans la pratique de l’art dramatique. Une petite séance didactique… avec projections vidéo, explications au tableau, images. Puis rapidement, le groupe entamait, à voix haute, la lecture de la pièce au programme. Cette lecture était commentée par l’animateur qui relevait les points importants, donnait des informations sur le style, sur les personnages, sur les anecdotes autour de productions de ce texte, etc. Quelques discussions sur les résonances de ces textes avec le monde actuel eurent également lieu.

Bref, un projet pilote est convaincant. Original. Et apprécié de la clientèle. Au point où une nouvelle édition se tiendra au cours de l’année 2013-2014, avec de nouvelles pièces au programme… et peut-être même une exploration du répertoire québécois, de la Nouvelle-France à aujourd’hui… Qui sait...

Aucun commentaire: